DÉSINFECTION

La désinfection est une mesure conçue pour réduire, à travers l'élimination, l'inactivation ou l'enlèvement / la dilution, le maximum de micro-organismes tels que les bactéries, les virus, les champignons, les protozoaires, les spores afin de contrôler le risque d'infection des personnes ou de contamination d'objets ou des environnements.

Dans le cas de l’eau, la désinfection est une étape possible de raffinement pour l’utilisation des eaux soumises à des normes de qualité élevées (industrie pharmaceutique, cosmétique et microélectronique) ou pour la récupération de l’eau contaminée avant son recyclage dans le processus de production.

Le concept de désinfection, si appliqué aux surfaces et aux environnements, a une signification différente par rapport à la stérilisation; en fait, stériliser signifie l'élimination totale et / ou l'inactivation de toute forme vivante, y compris les virus, les spores et les nématodes, tandis que le processus de désinfection est limité aux espèces pathogènes.

Formes de désinfection.

On utilise les formes de désinfection suivantes:
• Désinfection par des moyens naturels:
o Physiques
• Les rayonnements solaires (en particulier la fraction ultraviolette de la lumière solaire, qui est toutefois moins pénétrante, doit affecter directement la flore microbienne pour effectuer la fonction désinfectante).
• Séchage (la chaleur du soleil provoque l'assèchement du protoplasme des germes)
• Température (plus de 37 ° C réduit la vitalité et plus de 45 ° commence à tuer les germes)

o Biologiques
• Compétition vitale (réalisée par des micro-organismes à action directe, comme dans le cas des virus bactériophages, ou à action indirecte à travers la modification du substrat qu’on rend inapte au développement).
• Dilution (si les germes pathogènes sont dilués dans des véhicules, tels que l'eau ou l'air, ils atteignent difficilement le niveau bactérien nécessaire pour que l'infection se transforme en maladie).

Désinfection par des moyens artificiels:
o Physico-chimiques
• Rayonnement UV artificiel
• Pasteurisation et traitement U.H.T.
• Chaleur sèche (poêles de laboratoire à air chaud et moufles)
• Chaleur humide et vapeur (autoclave)
• Flamme, incandescence et combustion
• Ébullition
• Nettoyage chimio-thermique (lave-vaisselle, machines à laver, etc.)
• Rayonnements ionisants (rayons gamma)
• Filtration aseptique (hotte à flux laminaire)

o Désinfection chimique avec des agents désinfectants tels que
• Alcools tels que le propanol, l'alcool isopropylique, l'éthanol
• Aldéhydes tels que formaldéhyde, glutaraldéhyde, glycosal
• Phénols et dérivés tels que le thymol, le créosol
• Les oxydants tels que l’ozone, le peroxyde d’hydrogène, le permanganate de potassium,
• Les halogènes tels que le chlore, l'iode, le brome, l'acide hypochloreux et ses dérivés (hypochlorite de sodium, hypochlorite de lithium, iodophores)
• Guanidine
• Détergents cationiques et anioniques (sels d'ammonium quaternaire)

Selon l'utilisation, on peut distinguer des désinfectants pour les objets, pour les mains, pour l'air et pour les surfaces.

ASSISTANCE SANITAIRE
SPORT ET TOURISME

Remplissez le formulaire suivant et racontez-nous votre projet, nous vous repondrons dans les plus brefs délais

error: Content is protected !!